Archives pour la catégorie Brèves

Appel pour les manifestations du 18 avril !

Mardi 18 avril, dans les villes de PARIS – LYON – TOULOUSE – MARSEILLE et NANTES, TOUS ENSEMBLE nous manifesterons pour refuser l’uberisation de notre profession au travers d’une dématérialisation des dossiers d’inscription non contrôlée et ouverte à tout va !
C’est la porte ouverte aux plateformes digitales employant des « moniteurs indépendants illégaux » avec sa généralisation de travail dissimulé (non-paiement des charges sociales, TVA, etc.. ).
Ces nouveaux entrants dispensent des formations « low-coast », de piètre qualité dont le consommateur final (le candidat) est toujours la victime !
Ce combat est notre combat à tous, défendons nos entreprises et nos emplois ! Sauvons l’éducation à la sécurité routière !

NON A L’UBERISATION !
Nous vous communiquerons dès ce vendredi sur ce site, tous les points de rassemblement pour ces manifestations.

Notre rendez-vous avec le Ministre de l’intérieur.

Ce jeudi 06 avril, nous avons été reçus place Beauvau par Monsieur Matthias FELK, Ministre de l’intérieur.
place_beauvau-1-sur-11-580x333IMG_17521er sujet : Dématérialisation du Cerfa 02.
Le Ministre a fait preuve d’une écoute particulièrement attentive et nous a donne l’impression d’être sensible à nos arguments contre toute tentative « d’ubérisation de la sécurité routière » que serait la conséquence d’une dématérialisation des dossiers d’inscription ouverte à tous les candidats depuis leurs propres ordinateurs.
Pour nous, cette démarche d’inscription ne doit pas être anodine, bien au contraire, elle doit revêtir un caractère solennel, sentiment également partagé par le Ministre.
Pour ce faire, nous avons proposé que ces démarches puissent, comme actuellement, se faire (gratuitement) dans toutes les écoles de conduite agréées (plus de 15 000 établissements sur le territoire) mais également sur les bornes disponibles dans les mairies et utilisées pour les cartes d’identité ou les passeports.
Compte tenue que cette proposition nécessite une étude de la part de ses services afin de s’assurer de sa faisabilité, Monsieur le Ministre nous a demandé plus de temps pour nous donner une réponse définitive.
Pour nos organisations, ce sujet est prioritaire compte tenu des conséquences gravissimes qu’il représente pour l’éducation routière dans son ensemble. En conséquence, nous attendons une réponse du ministre au plus tard le 14 avril prochain.
A défaut, toutes les organisations professionnelles appellerons à des manifestations dès le 18 avril dans les villes initialement prévues.

2ème sujet : La lutte contre toutes les formes de travail illégal dans le profession !
Là encore, nos arguments ont été entendus.
En effet, nous demandons que tous les moyens de lutte contre toutes les formes d’activités illégales (moniteurs indépendants sans agrément, annonces illégales sur les sites internet, faux salarié  soit disant indépendant mais bien sous lien de subordination, etc.. la liste est longue) fassent l’objet de vrais contrôles (et sanctions) par les services compétents. Ces dernières années, les contrôles ont principalement été axés sur les écoles de conduite agréées ayant pignon sur rue. Il est temps de s’occuper des vrais fraudeurs !

3ème sujet : Réunion de concertation sur les tarifs encadrés !
A plusieurs reprises la DSCR nous avait promis une réunion de concertation sur les tarifs encadrés (frais d’accompagnement) or, celle-ci a constamment été reportée sans jamais voir le jour !
S’il semble que le blocage provienne plutôt des services de Bercy que de la DSCR, pour autant Monsieur le Ministre s’est engagé pour que cette réunion avec les professionnels puisse se tenir avant fin avril.

En conclusion : Nos organisations ont décidé d’annuler les manifestations initialement fixées au lundi 10 avril afin de laisser le temps nécessaire à Monsieur le Ministre pour nous apporter sa réponse sur notre principal sujet de revendication concernant la dématérialisation.
Mais à défaut de réponse positive sur nos propositions au plus tard le 14 avril, nous appellerons tous les professionnels à des manifestations le mardi 18 avril dans les villes de Paris – Marseille – Lyon – Toulouse et Nantes.

L’avenir de notre profession est en jeu, restez mobiliser !
L’ubérisation de la sécurité routière, c’est NON !

Voici comment se traduira l’uberisation de la profession !

Non vous ne rêvez pas, ce sont bien de vraies photos, prises aujourd’hui en région parisienne !
IMG_3877
IMG_3876

 

Aucun panneau de toit réglementaire, aucun rétroviseur extérieur supplémentaire à droite, mais par contre, une très belle affiche A4 « auto-école » ! (Cliquez sur la photo)
Pas de doute, l’éducation à la sécurité routière a un bel avenir avec l’uberisation de la profession !

Message commun CNPA – UNIDEC à la Profession.

Comme nous vous l’indiquions dans nos précédents messages, et sans préjuger de l’issue de la réunion du 06 avril prochain auprès du Ministre de l’intérieur, d’ores et déjà ,
Ensemble, le CNPA et l’UNIDEC déposent des préavis de manifestations pour le lundi 10 avril 2017 dans les villes suivantes :
PARIS – MARSEILLE – TOULOUSE – LYON – NANTES.
Nous appelons toute la profession à se tenir prête à se mobiliser.
Si, à l’issue de la rencontre du 06 avril avec le Ministre, le projet actuel de l’administration sur la dématérialisation des dossiers d’inscription restait en l’état, nous maintiendrons nos préavis à manifester.
Si cela ne suffisait pas pour être entendu, nous enclencherons immédiatement d’autres actions partout sur le territoire.
Professionnels, c’est votre avenir qui est en jeu !
Mobilisez-vous !
Nous vous tiendrons informés par nos sites Internet respectifs .
Ceci est un message commun du CNPA et de l’UNIDEC.

Le jeudi 06 avril 2017 : Sera-t-il le jour qui marquera la fin de notre secteur d’activités ?

Le jeudi 06 avril 2017, à la demande conjointe de l’UNIDEC et du CNPA, les organisations professionnelles seront reçues par le nouveau ministre de l’intérieur, Monsieur Matthias FEKL.
Au cours de cette réunion, plusieurs dossiers seront au cœur des discussions dont notamment :
– La dématérialisation des dossiers d’inscription au permis de conduire dont l’administration entend l’ouvrir en accès libre à tous les candidats au détriment des écoles de conduite agréées …!
Nous entendons bien faire comprendre à notre administration de tutelle que cette disposition est totalement inacceptable pour notre profession !
Car elle signifierait la mort de notre secteur d’activités, la disparition des 11 478 entreprises
(chiffres de 2016) et de ses 27 555 salariés.
Sans préjuger de l’issue de cette réunion, nous appelons, d’ores et déjà, TOUS les professionnels à se tenir prêt à se mobiliser.