POURQUOI IL NE FAUT SURTOUT PAS MANIFESTER LE 17 DECEMBRE 2018

Cher Collègue,

Dans le contexte actuel ce n’est pas une manifestation de plus qui va régler vos problèmes, elle déclenchera au mieux un rendez-vous à Bercy ou ailleurs, mais surtout elle peut mettre en péril les négociations en cours.

Je vous rappelle que l’intersyndicale CNPA ER et UNIDEC ASAV a été reçue et à l’Elysée et à Bercy depuis les déclarations désastreuses et inacceptables du Président de la République sur la baisse drastique du coût du permis de conduire.

Ces rendez-vous ont débouchés sur des engagements de l’état :

1 – Mise en place des mesures d’urgences pour les écoles de conduite –

Le ministre de l’économie et des finances est intervenu auprès des banques pour qu’elles accordent des facilités de trésorerie et auprès de l’URSSAF pour accorder des délais complémentaires.

2 – Mise en place d’une concertation avec les écoles de conduite dès la remise du rapport de la mission parlementaire sur la réforme du permis de conduire.

L’intersyndicale CNPA ER et UNIDEC ASAV va être reçue à l’Élysée dès la remise du rapport parlementaire pour travailler sur les mesures de modernisation de la profession.

Nous serons donc reçu selon toutes vraisemblances tout début janvier 2019.

Nous le savons tous nous n’arrivons plus à vivre dignement de notre travail, c’est pourquoi nous avons besoin de réformer notre métier : baisse de la TVA ; défiscalisation de la formation, contrôle du respect des règles et de la qualité , aides au financement du permis de conduire, aides à la modernisation des écoles de conduite…

C’est dans la loi LOM que les mesures seront votées, par le système des amendements dans un calendrier législatif qui se terminera pas avant l’automne 2019, donc rien n’est fait à ce jour, y compris l’article 20 du projet de Loi LOM qui ne concerne pas notre métier compte tenu  du lien de « subordination » engendré par l’exercice du métier.

Rien n’est joué il reste encore un temps pour la négociation, il nous reste encore du temps pour être les acteurs de notre mutation, nous nous y employons et vous tiendrons régulièrement informé des avancées.

En revanche si celles-ci n’étaient pas convenables nous proposerons que toute la profession se mobilise pour une action  de manifestation inédite et d’ampleur inégalée et ce dans le premier semestre 2019.

Concernant les actions contre les plateformes et les travailleurs indépendant, je vous rappelle que l’intersyndicale CNPA ER et UNIDEC ASAV est présente concretement sur le terrain pour faire respecter la circulaire interministérielle du 6 Mai 2017 sur le travail illégal : la décision de fermeture du « PERMIS LIBRE » à LYON en est la preuve mais ce n’est pas fini.

Pour l’heure Soyons déterminés mais Responsables.

Manifester serait rompre les négociations et notre avenir se décidera sans nous.

ENSEMBLE SOYONS PLUS FORTS