Archives pour la catégorie ESPACE ADHERENTS

Communiqué de l’UNIDEC aux écoles de conduite.

Oui, la situation des places d’examen va considérablement s’aggraver au cours de l’année 2010 (150 000 places supprimées !)
Et  ce n’est pas tout !
L’administration fait comme elle l’entend, dans notre dos, le plus souvent sans la moindre information ou véritable concertation avec vos représentants.
Il suffit de regarder comment les préfectures, les départements (DDE) interprètent à leur manière la nouvelle réglementation.
Il suffit de voir toutes les contraintes nouvelles qui vous sont imposées, sachant qu’en plus, non seulement elles ne sont pas fondées mais différentes d’un département à l’autre, voire dans un même département.
– Savez-vous que certaines préfectures publient et affichent les taux de réussite des écoles de conduite ?
– Savez-vous qu’il est même question de généraliser petit à petit cette procédure ?
– Savez-vous que dans cette logique absurde, certains de nos collègues subissent tout simplement du chantage sur la réussite aux examens ?
La liste de nos doléances est longue, très longue…!
Depuis plus d’un an, vos vrais représentants, ceux qui agissent véritablement pour la défense de vos intérêts, sans avoir constamment à l’esprit le dénigrement des autres à des fins électoralistes, se battent chaque jour auprès d’une administration qui, tout en faisant bonne figure, reste sourde à nos interventions et continue d’agir comme bon lui semble !
Ce n’est donc pas par plaisir que nous avons « claqué la porte » !
Ce n’est pas non plus parce qu’on recherche une « pseudo virginité » à des fins électoralistes que nous disons :  » Stop cela suffit ! « 

Non, c’est tout simplement que nous n’avons pas le choix, que c’est maintenant que nous devons agir pour la sauvegarde de notre profession.
Nous nous devons d’agir maintenant afin de ne pas subir une situation de pénurie de places d’examen (retour en arrière) qui va immanquablement se produire dans les semaine et mois à venir et dont les écoles de conduite (c’est à dire vous) subiront encore une fois les conséquences !
Une fois de plus, le combat que nous menons est pour VOUS, encore pour VOUS et UNIQUEMENT pour VOUS !

Une fois de plus, comme en 2008, l’UNIDEC s’est jointe aux autres organisations professionnelles (voir communiqué commun) afin que la profession unie soit plus forte pour mieux se faire entendre !

Défendre la profession quand celle-ci est menacée, c’est savoir aller au-delà des clivages de clocher, c’est savoir s’unir pour l’intérêt de tous, au bénéfice de tous !

L’UNIDEC et les organisations de ce nouveau collectif syndical s‘unissent dans l’action et vous appellent à les rejoindre et à les soutenir dans le seul combat qui compte : Celui de la profession !
Le reste n’a aucune importance et comme le dit si bien le proverbe arabe :
 » Les chiens aboient, la caravane passe…! « 

Suppression des places supplémentaires : Les organisations professionnelles écrivent au 1er Ministre.

Les organisations professionnelles CNPA – FNEC – UNIDEC – CNSR et UNISDECA ont adressé un courrier à Monsieur le Premier Ministre par lequel elles lui sollicitent un rendez-vous.
Faute d’une réponse rapide, une manifestation d’envergure, visant à dénoncer le volte-face des Pouvoirs Publics sur la suppression des places d’examens supplémentaires, sera organisée dans les prochains jours à Paris et dans plusieurs villes de province.
Pour prendre connaissance de ce courrier, cliquez ici : lettre-commune-premier-ministre-vs

Réunion à la D.S.C.R : L’UNIDEC claque la porte !

Alors que nous étions conviés pour une réunion de travail sur la convention Permis à un euro/jour, nous avons appris qu’une circulaire de la D.S.C.R. supprimait purement et simplement les places d’examen supplémentaires.
Décision prise sans la moindre information, ni concertation avec les organisations professionnelles.
Doit-on rappeler que les places d’examen supplémentaires (mesure n°1 de la réforme annoncée par le 1er Ministre)  auraient du être de 120 000 en 2009 (alors qu’à peine 50 000 ont été distribuées, bien souvent dans de mauvaises conditions) et que 250 000 autres places devaient être déployées de 2010 à 2012 !
Doit-on également rappeler ce qui est écrit page 7 du projet de réforme ? « Dans l’attente des effets pleins et entiers de la réforme du permis de conduire, il est nécessaire de réduire immédiatement les retards accumulés (200 000 passages d’examen en attente) puis prévenir la formation de nouveaux retards »
Dans les semaines qui viennent, les 1300 inspecteurs seront en formation pendant 03 jours sur le nouveau CEPC « bilan des compétences » , formation bien légitime au demeurant mais avec pour conséquence, la perte d’au moins 45 000 places d’examen.
Si on ajoute qu’une autre circulaire fait également état que les IPCSR pourront examiner 1 ou 2 candidats en moins par semaine et que, pour les examens ETG, il sera possible de n’accueillir que 35 candidats par séance !
Il résulte de ces 2 circulaires un nombre d’examen en moins sur 2010 de 150 000 !
L’administration nous répond que cela est compensé par les 35 nouveaux IPCSR !
Or cette compensation présentant dans le meilleur des cas que 80 000 places, la perte sera d’au moins 70 000 places !
Si on ajoute que les examens annulés par le fait de l’administration (exemple grève du service des examens du permis de conduire) sont toujours purement et simplement annulés sans possibilité de les récupérer (perte sèche)….

Stop ça suffit !  Ce n’est plus acceptable !

En prenant la décision de supprimer les places supplémentaires, les pouvoirs publics renoncent à leurs engagements et bafouent le pacte de transparence et de confiance avec les professionnels.

L’UNIDEC, et toutes les organisations syndicales patronales et salariales présentes, ont décidé de « claquer la porte » et de ne plus participer aux réunions de travail.
Seule, l’UNIC a refusé de s’associer à ce mouvement unitaire de la profession !
Comprenne qui pourra ! ! !